Moulin à eau

Moulin de Bellegarde à Lespielle,  du XIVe siècle. Deux meules horizontales de blé et maïs fonctionnent pour obtenir la mouture. Bluterie restaurée  : mouture affinée en 3 sortes de farine.

Le meunier vous accompagne en balade gratuite sur les chemins et les sous bois ombragés, en passant devant une chapelle, avec vue sur les côteaux et les Pyrénées béarnaises. Balades accompagnées :
mercredi 17 juillet 2019 à 17 h devant le moulin de Lespielle.      Et le mercredi 07 août 2019 à 10 h
Saison des orchidées près du moulin,  (mi-mai, mi-juin)  sur le parking vous verrez le panneau d’orientation et ci-contre à droite de cette page.
moulin à roues horizontales
Moulin à eau restauré en 1998

L’Association de sauvegarde des moulins

 20 ans en juin 2018 !.

Il existe une association des amis des moulins du Pays basque et Béarn à consulter.

Journées du patrimoine de pays et des moulins 

Et l’Association : http://www.moulinsdefrance.org/ 

Le moulin à eau de Bellegarde reçoit pour des visites allant d’ une demie heure à heure d’explication. Prévoir des accompagnateurs pour des groupes  d’enfants par exemple s’ils sont une cinquantaine environ. Il faut constituer deux groupes pour un meilleur encadrement  au moulin. Voir le blog

Si vous voulez organiser un pique-nique c’est possible près du parking du moulin ou aux abords du moulin.  Le parking peut recevoir des bus ou car de voyage, ainsi qu’une vingtaine de voitures en stationnement. Vous pouvez apercevoir au départ du moulin, un balisage jaune balise jaune pour vous orienter vers la randonnée en boucle de Lespielle via Escurès sur 8 km.
  

Historique

A l'origine cet édifice, construit au XIV ème siècle, appartenait exclusivement à l'abbaye laïque voisine du XII ème siècle. Les gens de la commune utilisaient un autre moulin situé en aval sur la rivière. Il est aujourd'hui totalement détruit. Bien plus tard, en 1887, le moulin de Bellegarde fut acquis par la famille Chabres dont descend le propriétaire actuel Mr Cazenave. Approvisionnant Lespielle et ses environs en farine de maïs et de blé, ce moulin fonctionna jusqu'en 1975. Après quelques années d'oubli, Mr Cazenave continue à le faire vivre avec passion, dans un but touristique et pédagogique.
A travers la multiplication des moulins à eau, entre le Xe et XIVe siècle, il est possible de suivre l'évolution des populations, flux migratoire vers les villes et la raréfaction des bras dans les campagnes (et d'une certaine forme d'esclavagisme)
Les habitudes alimentaires, elles aussi évoluent : seigle et froment sont mieux adaptés à la mouture, que l'épeautre très longtemps utilisé pour le pain.
Le moulin et sa population locale reste indivisibles, et cela va se vérifier pour le moulin de Bellegarde. Durant l'occupation, les maquisards viennent s'approvisionner la nuit en traversant les bois.